FAQ


La Certification ATEX

Définition d’une ATEX : ATmosphères EXplosives, c’est un mélange avec l’air dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs, brouillards ou poussières, dans lequel, après inflammation, la combustion se propage à l’ensemble du mélange non brûlé.

>> En savoir plus

– Présence d’un comburant et d’un combustible

Comburant : l’air (contient 21% d’oxygène).
Combustible : substance inflammable sous forme de gaz, vapeurs, poussières.

– Le mélange doit être explosif

Pour être explosif, le mélange ne doit être ni trop pauvre, ni trop riche en combustible. La combustion ne pourra se produire que si la concentration du combustible est comprise entre la Limite Inférieure d’Explosivité (LIE), et la Limite Supérieure d’Explosivité (LSE)

– Explosion d’une atmosphère explosible 

L’explosion pourra alors se produire par l’apport d’une source d’inflammation. Cette dernière ne pourra engendrer une explosion qu’à condition d’avoir une énergie suffisamment importante (EMI), ou une température suffisamment élevée.

En agissant sur l’une des composantes suivantes : 

  • Suppression de l’atmosphère explosible
  • Suppression de la source d’inflammation
  • Non-propagation de l’inflammation

Elle a pour but la sécurité globale, l’ouverture des marchés et le progrès technique. Ce qui prévaut est la meilleure protection des salariés et des biens industriels.

  • La directive 1999/92/CE du 16/12/99 décrit les obligations de l’employeur (protection des Hommes) et la classification des zones (dangereuses). 
  • La directive 94/9/CE du 23/03/94 décrit les obligations à remplir pour la fabrication de matériels pour les zones à risques d’explosions. Les fabricants de matériels pour les zones à risques d’explosion sont obligés d’adapter leur technologie à la réglementation en vigueur. 

Elle est obligatoire depuis le 1er Juillet 2003. Les sites existants ont eu jusqu’à Juillet 2006 pour satisfaire aux exigences essentielles de sécurité (voir directives).

Elle intervient donc sur le matériel électrique et mécanique (nouveauté) elle fait fois dans tous les pays membre de la CEE où existe un risque de gaz ou poussières inflammables.
Les équipements ATEX sont obligatoirement marqués en conséquence – Exemple : ATEX CE 600 EX II 2 GD EExd IIC T6

Classement des zones à risques d’explosion.
Ce classement est une exigence de la directive 19999/92/CE. Les zones sont des espaces tridimensionnels délimités et classés fonction de la fréquence et de la durée d’apparition d’une atmosphère explosible. Le classement s’effectue toujours sous la responsabilité du chef d’établissement. Cliquez-ici pour découvrir le classement.

La Classe de température (noté T1 à T6) est la température maximale de surface que le produit peut atteindre. En effet, les matériels électriques en fonctionnement contiennent des composants électroniques, condensateurs, résistances… et peuvent émettre de la chaleur. (Voir tableau A ci-dessous)

>> Lire la suite

  • Avec les normes CENELEC (avant le 1er juillet 2003)
  • A compter du 1er Juillet 2003, les Directives ATEX 94/9/CE et 1999/92/CE s’imposent.
  • Évolutions des marquages ATEX / Janvier 2012
  • Exemples de marquage

>> Lire l’article sur les marquages ATEX et leurs évolutions

Les substances inflammables ont un niveau de dangerosité qui leur est propre. Elles sont subdivisées en groupes (A) et fonction d’une classe de Température (B) qui leurs sont propres.

>> En savoir plus

Safety Integrity Level (SIL)

En cours de rédaction.

Vous pouvez bien entendu nous contacter pour plus d’information.

SIL signifie « Safety Integrity Level », soit « Sureté de fonctionnement des équipements électriques et électronique ». La norme correspondante est l’IEC 61508.

Les SIL sont au nombre de 4 en fonction du niveau de sécurité recherché. Le SIL 4 étant le plus élevé. Lors de l’étude de risque liée à un process, le responsable du site détermine le niveau de SIL adéquat. En l’occurrence, la phase de dépotage est cruciale et le SIL 2 correspond à « conséquence majeure et protection de la production ».

Être SIL 2 signifie une probabilité de défaut inférieure à 1 sur 1 Million ! Le dernier né de nos systèmes de mise à la terre de camion, le RTR 2010 est SIL 2 ! C’est le meilleur système sur le marché.

En cours de rédaction.

Vous pouvez bien entendu nous contacter pour plus d’information.

Industriel & ERP

Saviez-vous que la Loi N° 2005-102 du 11 février 2005 est applicable depuis le 24 Avril 2010 ?

Cette loi a pour but de protéger les personnes handicapées notamment les malentendants. Quels sont les conséquences pour votre société ?

La Loi, depuis longtemps, exige des avertisseurs sonores délivrant le signal normalisé NFS 32-001. Maintenant, cette alarme doit être couplée avec un avertisseur lumineux de type stroboscopique. Ceci afin de prévenir des personnes pour lesquels le signal sonore n’est pas suffisant.
Une solution existe, le combiné sonore et lumineux SONOS LED.

En cours de rédaction.

Vous pouvez bien entendu nous contacter pour plus d’information.

En savoir plus

Depuis plus de 35 ans, MEDC conçoit des matériels électriques antidéflagrants. Depuis plus de 15 ans, MEDC utilise le GRP(Glass Reinforced Polyester / polyester renforcé de fibre de verre) pour fabriquer de très nombreux équipements. Depuis 1996, après plus de 5 ans de recherche et développement, MEDC s’impose comme le premier fabricant au monde capable de concevoir des matériels antidéflagrants à base de GRP.

>> En savoir plus